Réorganisation en cours dans le secteur du chauffage au biofioul pour renforcer sa structure.

Un an après avoir obtenu l’autorisation de commercialisation, le biofioul F30 fait le bilan de son déploiement dans le cadre de la transition énergétique. Depuis le 1er juillet 2022, ce carburant, composé au maximum de 30% de colza, est désormais obligatoire pour l’alimentation de toutes les nouvelles chaudières.

Bien que le fioul classique reste utilisé par plus de 3 millions de résidences principales, le biofioul est en train de gagner de nouvelles parts de marché. Depuis le 1er juillet 2022, ce carburant alternatif, composé jusqu’à 30% de colza sous forme d’ester méthylique, est désormais obligatoire pour l’alimentation de toutes les chaudières neuves. Il reste compatible avec la plupart des équipements installés avant cette date. Lancée fin 2020, la filière du biofioul F30, un biocombustible liquide répondant aux normes réglementaires en termes d’émissions polluantes (plafond fixé à 300 g CO2éq/kWh PCI), continue de se structurer.

Lire la suite sur : batiactu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This